Une Zone Libellule pour compléter les stations d’épuration

Le 2 février était célébrée la journée mondiale des zones humides. Mares, étangs, tourbières…ces milieux, auparavant peu considérés, rendent de nombreux services écologiques. Aujourd’hui des zones humides artificielles sont créées en appui des stations d’épuration. A titre d’exemple, citons les zones Libellules développées par Lyonnaise des Eaux.

En quoi consistent-elles ? Quels sont les résultats ? Pour quelles perspectives ?

Le principe

Une zone libellule (Liberté Biologique et Lutte contre les polluants Emergents) est une zone humide artificielle qui utilise la capacité des organismes vivants tels que les plantes à épurer l’eau. Elle vient en complémentarité des stations d’épuration classiques qui ne sont pas toujours adaptées aux polluants émergeants que sont par exemple les médicaments et les pesticides. Placée en aval de la station, elle constitue une  zone tampon entre celle-ci et le milieu naturel et favorise la biodiversité locale.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Source : Suez-Lyonnaise des eaux

La zone pilote de Saint Just - Saint Nazaire de Pézan

Pour vérifier l’efficacité d’une zone libellule, une zone pilote située à Saint Just-Saint Nazaire de Pézan dans l’Hérault a été suivie pendant 3 ans par une équipe pluridisciplinaires de scientifiques comme le Cirsee, Biotope, HydroSciences Monpellier et le laboratoire LPTC de l'université Bordeaux 1.

Cliquez sur l'image pour accéder à la Vidéo

Source : Suez-Lyonnaise des eaux

De nouveaux projets en perspective

Des projets sont développés au cas par cas en collaboration avec des communes notamment dans les Landes. En Lorraine, aucune zone libellule n'est pour le moment développée avec Lyonnaise des eaux mais certaines zones humides sont étroitement étudiées par le CNRS afin d'en comprendre le fonctionnement et d'en juger l'efficacité.

Dans la continuité de l'étude de la zone pilote, le projet ZHART pour Zones Humides Artificielles a débuté fin 2012. D'une durée de 28 mois, il vise notamment à déterminer le devenir des micropolluants dans la flore et la faune et à produire un guide pour la mise en place et l'exploitation de telles zones.

Pour en savoir plus :

Eau et Espace, un duo en vogue

En ce mois de décembre, l'eau dans l'espace revient sur le devant de la scène. Des études viennent en effet de paraître dans des revues scientifiques de renom sur les analyses de Curiosity sur Mars et les données du téléscope Hubble concernant le satellite Europe. L'eau liquide ne semble donc plus une caractéristique de la planète bleue...

Un ancien lac d'eau douce sur Mars

Depuis plus d'un an, le robot Curiosity arpente le sol rocheux de la planète Mars. Avec 75 kg d'appareils scientifiques internationaux à bord, il analyse inlassablement la surface du cratère "Gale" à la recherche de conditions favorables à la vie. Six articles dans Science ont été publiés en décembre concernant les avancées permises par Curiosity. Parmi ces découvertes, les traces d'un ancien lac d'eau douce qui s'étendait dans le cratère il y a plus de 3 milliards d'années. Des roches telles que de l'argile et un pH neutre ou peu acide sont autant d'incides à l'origine de cette découverte. Concrètement, ce lac aurait ressemblé à ceux que l’on peut observer sur Terre, avec, notamment, de la boue au fond et des roches sur les bords. Combinée avec les traces de carbone, hydrogène, oxygène et phosphore analysées par le rover, tout confirme que la planète Mars a réuni un jour les conditions d'habitabilité.

Curiosity

Cette mission rassemble plus de 500 chercheurs internationaux qui ont appris à travailler ensemble. Quels sont les objectifs de la mission ? Comment travaille-t-on en si grande équipe ? Quelle participation de la France ?

Trois chercheurs français témoignent et expliquent leur implication dans le projet :

Le rover Curiosity sur Mars

Entretien avec Laurent Peret et Patrice Coll

Curiosity sur Mars, une mission collégiale

Entretien avec Violaine Sautter

Ces images sont extraites d'une vidéo à découvrir dans l'exposition "L'eau sur Mars" à partir du 14 mars 2014 au Pavillon de l'eau à Paris.

Interviews d' Ame en science, vidéos réalisées par Télésavoirs

En savoir plus sur Curiosity :

Des Geysers d'eau sur Europe

Le télescope Hubble a détecté des panaches de vapeur d'eau sur Europe, le satellite de Jupiter. Cette découverte confirment les hypothèses des scientifiques qui suspectent depuis plusieurs années la présence d'un océan d'eau liquide sous la croûte gelée de ce satellite."Si ces jets sont connectés avec l'eau souterraine, cela signifie qu'une future mission pourrait analyser sa composition chimique sans creuser" estime l'astrophysicien Lorenz Roth du Southwest Research Institute.

L'agence spatiale européenne (L'ESA) a d'ailleurs prévue la mission "JUICE" en 2022 pour étudier l'atmosphère et la magnétosphère de Jupiter ainsi que les interactions de ses lunes avec la géante gazeuse. Arrivée prévue dans le voisinage de Jupiter en 2030.

En savoir plus

 

De plus en plus de sécheresses

Si les intempéries de ces derniers jours dans le sud de la France ne semblent pas aller dans ce sens, d'autres signes (canicule en Australie, incendies en Californie...) appuient l'étude du centre de recherches européen (Joint Research Center), publiée le 9 janvier, annonçant de plus en plus de sécheresses d'ici à 2100 notamment sur le vieux continent.

Menée en collaboration avec l’université allemande de Kassel, l’étude du JRC distingue trois types principaux de sécheresse: météorologique, liée à l’humidité du sol et hydrologique. En général, seules les deux premières sont étudiées. C’est pourquoi la dernière facette a, cette fois-ci, fait l’objet de toutes les attentions.

Le sud de l'Europe sera le plus affecté par les changements climatiques, avec une baisse pouvant atteindre 40% du débit des cours d’eau du sud de la France, de la péninsule ibérique, des Balkans et de l’Italie.

Parallèlement aux effets du réchauffement, il faut s’attendre à des conditions de sécheresse aggravées de 10 à 30% en raison d’un usage accru de l’eau pour l’agriculture et l’industrie, et cela non seulement dans le sud de l’Europe mais aussi dans l’ouest et le centre du continent, et même dans certaines parties du Royaume-Uni.

En savoir plus :

HYDREOS, un pôle de compétitivité dynamique

Le pôle de compétitivité eau d’Alsace-Loraine a présenté le 20 janvier son programme 2014 à ses adhérents.

A quoi sert un pôle de compétitivité ?

Un pôle a pour objectifs principaux de créer du lien entre ses membres et de développer des services favorisant l’innovation.

La filière eau en Alsace-Lorraine

400 entreprises dans la filière eau, qui regroupent 24 000 emplois

200 équipementiers de l’eau dans l’industrie

Sur ces 400 entreprises, 75 adhèrent au Pôle HYDREOS

HYDREOS 

Les domaines couverts par HYDREOS :

Les infrastructures durables pour l’eau

La gestion intelligente de l’eau

Les écosystèmes humides

75 adhérents, dont La Vigie de l’eau

 

Les perspectives d’HYDREOS

En 2014, HYDREOS a décidé de souligner son rôle d’accélérateur de l’innovation par un nouveau logo au travers duquel le mouvement est bien perceptible.

De nouveaux services seront aussi développés pour :

Mieux informer grâce à une veille sur le domaine de l’eau

Favoriser les synergies entre acteurs

Accompagner les projets d’innovation

Pour en savoir plus : le site internet d'Hydréos

 

 

Le réveil de Rosetta

Le 20 janvier, l’agence spatiale européenne a tremblé : la sonde répondrait-elle après plus de 2 ans de sommeil ? A 19h17, ce fut le soulagement, reception d 1er signal de Rosetta qui va pouvoir poursuivre sa mission sur la comète Churyumov-Gerasimenko.

Financée par l'agence spatiale européenne, la mission Rosetta a décollé le 2 mars 2004 à bord d'Ariane 5. Après quelques manoeuvres pour ce placer sur la bonne trajectoire, la sonde s'est mise en veille en juin 2011. Depuis elle poursuit son chemin vers la comète Churyumov-Gerasimenko. L'objectif de cette mission est de comprendre les processus qui ont amené à la formation de la Terre et à l’apparition de la vie, donc de l'eau. En effet, une des hypothèses emises par les scientifiques est que l'eau est arrivée sur Terre par des météorites. Analyser ces corps, c'est donc comprendre d'où vient l'eau et comment elle s'est formée.

La sonde réveillée, ses appareils réchauffés, le voyage vers la comète va se préciser avec un survol rapproché en juillet avant de lancer le petit robot embarqué "Phillae" sur Churyumov-Gerasimenko en novembre 2014.

Mission à suivre...

Une actualité riche sur l'eau

Ce mois de décembre est particulièrement riche en actualité dans le domaine de l'eau. Nous vous en proposons un rapide tour d'horizon :

  • De vastes réserves d’eau douce sous-marine : une étude publiée dans Nature le 5 décembre suggère que le plancher regorge d'eau qui pourrait être exploitée. Cette eau saumâtre a été stockée dans le sous-sol lors des grandes glaciations marquées notamment par une baisse importante des niveaux marins, exposant le sol aux précipitations.

 

 

  • Une carte mondiale du stress hydrique : le projet Aqueduct propose une carte interactive analysant  les usages et la disponibilité en eau sur 100 bassins fluviaux situés dans 181 pays dans le monde. Il révèle que 37 pays sont en situation de stress hydrique.

 

  • Le prix de l’eau varie du simple au triple en France  : Selon la Confédération générale du logement, les Français sont loin d'être égaux face à leur facture d'eau. Une étude de l'association de défense des consommateurs révèle en effet des écarts de prix importants entre et à l'intérieur même des départements.

 

 

Et du côté de la Vigie de l'eau, de nouvelles vidéos en ligne dans le dossier "Eau en partage" :

  • L’eau, occasion de rivalités ou de coopérations ?

  • Le droit international ou comment partager la ressource

 

 

Bonnes découvertes et bonnes fêtes à tous !

Selon la Confédération générale du logement, les Français sont loin d'être égaux face à leur facture d'eau. Une étude de l'association de défense des consommateurs révèle en effet des écarts de prix importants entre et à l'intérieur même des départements.
En savoir plus sur http://votreargent.lexpress.fr/consommation/prix-de-l-eau-en-france-ou-paie-t-on-le-plus-cher-quel-prix-dans-votre-departement_354413.html#V5zSLAPxeokFCqMy.99
Selon la Confédération générale du logement, les Français sont loin d'être égaux face à leur facture d'eau. Une étude de l'association de défense des consommateurs révèle en effet des écarts de prix importants entre et à l'intérieur même des départements. Etat des lieux. 
En savoir plus sur http://votreargent.lexpress.fr/consommation/prix-de-l-eau-en-france-ou-paie-t-on-le-plus-cher-quel-prix-dans-votre-departement_354413.html#V5zSLAPxeokFCqMy.99
Selon la Confédération générale du logement, les Français sont loin d'être égaux face à leur facture d'eau. Une étude de l'association de défense des consommateurs révèle en effet des écarts de prix importants entre et à l'intérieur même des départements. Etat des lieux. 
En savoir plus sur http://votreargent.lexpress.fr/consommation/prix-de-l-eau-en-france-ou-paie-t-on-le-plus-cher-quel-prix-dans-votre-departement_354413.html#V5zSLAPxeokFCqMy.99

Nouveau dossier : le transport de l'eau

Régulièrement, nous vous proposons de nouveaux dossiers pour faire le point sur un sujet. Ces dossiers proposent un article synthétique et de nombreuses ressources complémentaires sous la forme de liens ou de documents. Ils sont complétés en fonction des actualités et de vos questions.

Le nouveau dossier concerne le transport et la distribution de l'eau : depuis la plus haute antiquité, et dans tous les pays, le transport et la distribution d’eau potable ont été et restent des enjeux essentiels pour les humains. Quel historique en Lorraine ? Comment est-on passé de la fontaine au robinet ? Comment est gérée la distribution de l'eau potable en France aujourd'hui ? Quels moyens pour lutter contre les fuites ?

Pour en savoir plus, consultez le dossier

Guide d'activités 2014

Retrouvez dans ce document toutes nos animations avec leur descriptif et les niveaux associés,  ainsi que toutes les informations pour réserver à la Vigie de l'eau.

En 2014, de nombreuses nouveautés comme :

  • L'arrivée de l'immersion 3D à la Vigie de l'eau
  • des ateliers "écluses"

Bonne découverte !

 

Téléchargez le document

 

Nouveau dossier : les étangs lorrains

Souvent méconnues, ces étendues d'eau ont de multiples usages : hydraulique, environnemental, zone de loisirs, activité économique. En Lorraine, les étangs représentent une superficie d'environ 7 200ha sur les 80 000ha d'étangs en France. Un ensemble de 6 étangs au Nord-Ouest de Sarralbe en Moselle (secteur de Puttelange-aux-Lacs) ont eu un rôle innattendu  : ils constituaient la "ligne Maginot aquatique". Aménagés entre 1935 et 1940, ces étangs formaient une barrière aquatique censée être infranchissable par les troupes allemandes...

Pour en savoir plus, consultez notre article

 

 

Le typhon des Philippines a-t-il un lien avec le réchauffement climatique ?

Les 8 et 9 novembre, les Philippines étaient balayées par Haiyan, l’un des typhons les plus dévastateurs enregistrés à ce jour. Ce typhon, et d’une manière générale,  les phénomènes extrêmes observés ces dernières années ont-ils un lien avec le changement climatique ?

S'il est clair qu'on constate une augmentation du nombre de typhons ces dernières décennies, les scientifiques ne sont pas encore en mesure d'affirmer qu'il y a un lien de cause à effet avec le réchauffement climatique. Jean Jouzel, climatologue et vice-président du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) nous explique pouquoi dans cette vidéo :

Accéder à la vidéo

Retrouvez nos vidéos sur le changement climatique :

Pages